Une passion des pierres précieuses et de la joaillerie.
 

Esthète et élégant, parfois emballé par sa passion, parfois discret jusqu’à la timidité, petit Poucet rêveur, semeur de pierres précieuses, Antoine Chapoutot est comme ses pierres…, à multiples facettes.C’est parce qu’à l’âge de douze ans, chez un correspondant allemand, il reçoit en cadeau quelques minéraux à l’état brut, qu’Antoine découvre les bases d’une passion qui ne le quittera jamais, les pierres. Si c’est pourtant vers une école de commerce que le mènent ses études, c’est l’amour de l’art, du modélisme et du design - depuis longtemps très prononcé – qui le fait se diriger vers un master adapté à l’industrie du luxe. Et c’est là que le déclic s’opère ; et que le choix de sa carrière s’impose comme une évidence. Avec la passion qu’il a reçue enfant en cadeau, ça ne pourra être que la joaillerie.
 
Eolia DIA 3vues.jpg
 
Faire bouger les lignes et les limites de la joaillerie, tout en restant intemporel, c’était le challenge d’Antoine. Parier dès 1995 sur l’audace de ces formes nouvelles qui ont bousculé tous les codes de la joaillerie ces 20 dernières années, voilà ce qui a encouragé Antoine Chapoutot à poser un regard novateur sur cette profession en profonde mutation.

À l’instar des joaillers traditionnels, il s’installe et reçoit en étage, Place St Sulpice. Et pour se faire connaître, Antoine multiplie les expositions : De Paris, à New-York, en passant par Londres, Monaco, ou encore Pékin et Dubaï, les clientes du monde entier affluent…… Jusqu’à la rive droite, où il reçoit au Crillon, où il possède une vitrine.

Mais c’est Rive Gauche, à Saint Germain des près, qu’Antoine prend véritablement son envol. S’il travaillait jusque là en showroom, en septembre 2010, il ouvre enfin sa première boutique, 76, rue de Seine.C’est dans cet écrin, au cœur du cœur de Paris, qu’Antoine a affirmé, validé et développé sa conception de la joaillerie, celle du sur mesure. Comme dans les plus grandes maisons de Haute Couture, il s’est attelé à la création de pièces uniques. Car il savait que ses clientes ne recherchaient pas une marque pour appartenir à un clan, elles voulaient une création pour elle, ce qu’elles sont vraiment, intimement. La femme pour laquelle Antoine Chapoutot allait créer n’était pas celle qui devait s’identifier plus ou moins à une « ligne »… Non, sa cliente était unique. Et son bijou le serait.

En premier lieu Antoine cherche donc à comprendre sa cliente, ses affinités, ses doutes, ses incertitudes, qui la définissent autant que sa force et ses goûts évidents… Et Antoine finit par déceler ce qu’elle aime vraiment, fondamentalement. Tout se joue en subtilité, car il n’est jamais simple pour une femme de se dévoiler…Toujours en éveil, il commence par écouter, comprendre et, si nécessaire, orienter sa cliente, afin que l’idée – la seule qui convienne vraiment- puisse se matérialiser. Et une fois chose faite, c’est là que la « Magic Touch » d’Antoine intervient… et que les pierres précieuses entrent en jeu.

Pour s’inscrire dans la durée, Antoine Chapoutot s’est bien sûr entouré des meilleurs ateliers parisiens, où il se rend chaque matin, pour suivre la fabrication de ses créations ; comme un architecte suivant son chantier, il supervise chaque étape de la réalisation : maquette, fonte, serti, poli…

 Mais ce sont surtout les pierres précieuses qui sont le domaine dans lequel Antoine excelle. Pour que la monture, chaque fois unique, soit ce piédestal qui magnifie la pierre choisie.  Et pour offrir le meilleur des pierres, il ouvre ses portes et rencontre les importateurs qui, des quatre coins du monde, convergent vers Paris. Il n’hésite pas non plus à voyager et à rencontrer le propriétaire de telle ou telle mine. Il affine et perfectionne son œil, pour choisir et offrir le meilleur. Car si la joaillerie est un univers de rêves, il n’existe que par l’exigence du meilleur. Le tout n’étant pas de trouver une pierre, mais de trouver La Pierre, parangon ou pierre de charme…
 

Pendentif Stoa

Topaze rose 13,88 carats et diamants

“Le plaisir le plus délicat est de faire celui d’autrui”- C’est cette pensée de Jean de La Bruyère qui pousse Antoine Chapoutot à exaucer les vœux de ses clients. Et cela s’accompagne souvent d’une histoire.

Et si un bijou, c’est une histoire, un événement, un coup de cœur, une surprise, un voyage, une pierre, c’est une rencontre.

Si chaque personne est unique, chaque pierre l’est aussi… Et la rencontre de ces deux individualités est au cœur des créations d’Antoine Chapoutot.

 Modernes et classiques, sans être ostentatoires, ses créations se caractérisent par la mise en valeur d’une pierre principale, souvent présentée en solitaire. C’est en découvrant le design de ses montures que l’on sent l’influence de l’architecture, de la sculpture. Si ses créations sont remarquables - avec des lignes pures et sobres, en volume tout en restant souvent aériennes - ce sont ses pierres qui le sont encore plus. Et là, c’est l’influence de la peinture qui se ressent à travers le choix de la couleur des gemmes. Si les montures d’Antoine Chapoutot ont du caractère, elles sont avant tout au service de la pierre, pour la mettre en valeur. Toujours sélectionnées avec rigueur et passion, les pierres précieuses sont choisies pour leur beauté, leur éclat…, et parfois aussi pour leur charme. Mais surtout, et toujours, pour leur unicité.

Bague Navona

Or blanc diamant coussin 3 carats pavage complet

Dans son processus de création, deux axes :

 La majeure partie du temps, il crée des modèles qu’il va décliner à l’infini. Le bijou n’a jamais été deux fois le même. Par exemple, la bague Navona qu’il créée en 1996, à Rome, sur la place éponyme, a été déclinée plus de deux cents fois, mais pas deux ne se ressemblent. Quand bien même il l’aura créée cinq fois en or blanc et tourmaline rose, s’il récupère ces cinq bagues, les mélange et les présente à nouveau à leurs propriétaires, elles reconnaitront tout de suite la création faite pour elle, car les pierres qu’il propose sont toutes absolument uniques et reconnaissables, sans avoir besoin d’être gemmologue…

 Ou il part de zéro, et réalise avec sa cliente ce qu’il appelle une maïeutique esthétique, en créant de toute pièce une œuvre originale. Qu’il déclinera peut-être…
 
Bague Chillida

Bague Chillida

 
Résolument contemporain, Antoine Chapoutot compose des joyaux aériens et élégants qui mettent en valeur les pierres, ces caprices de la nature, comme il aime les nommer, qui sont au cœur de ses créations.

Pour avoir ce que l’on est et ne plus être ce que l’on a. Tel est son credo.